LES DÉFENSES DE L'ORGANISME FACE AUX MICRO-ORGANISMES PATHOGÈNES

ACTIVITÉ: certains micro-organismes sont pathogènes (3ème1)

ACTIVITE: certains micro-organismes sont pathogènes (3ème2)

À RETENIR 1:

Les micro-organismes sont des organismes microscopiques, invisibles à l'oeil nu. Ce sont essentiellement des virus, bactéries et champignons. Certains d'entre eux sont inoffensifs, voire nous rendent service, d'autres sont pathogènes, c'est à dire qu'ils nous rendent malades.

Notre organisme sait, dans une certaine limite, lutter contre ces micro-organismes pour les détruire. L'objet de cette leçon est de comprendre de quelle façon cette lutte se met en place et en quoi elle consiste.

1- Deux barrières naturelles normalement infranchissables: la peau et les muqueuses.

Video: réseau canope: la peau

A RETENIR 2:

 

La peau est un organe normalement infranchissable, sauf blessure.

Là où nous n’avons pas de peau, nous avons de la muqueuse, barrière plus fragile et plus perméable.

 

L’entrée d’un micro-organisme pathogène dans le corps est la contamination.

ACTIVITE: aseptie et antisepsie: feuille complétée en classe, avec discussion.

Correction activité aseptie/antiseptie

Des mesures d'aseptie et d'antisepsie permettent de limiter les risques de contamination.

En cas de contamination, l'organisme dispose d'outils pour se défendre, avec son Système Immunitaire.

Les éléments de notre corps qui essaient de détruire les micro-organismes sont des cellules appelées globules blancs (leucocytes), qui sont les cellules de l'immunité.

Document: lieux de production et de stockage des cellules de l'immunité.

2- La phagocytose: première réaction de défense.

Video présentant la phagocytose: https://www.youtube.com/watch?v=aWItglvTiLc&t=2s

Shéma: de la contamination à la fin de la phagocytose

A RETENIR 3:

Dès la contamination, des leucocytes reconnaissent le micro-organisme, et alertent d'autres leucocytes qui vont venir sur le lieu de la contamination. Ces leucocytes, appelés phagocytes, ingèrent et tentent de détruire le micro-organisme, lors d'un processus appelé PHAGOCYTOSE.

Le résultat est variable:

      -soit le micro-organisme est détruit et l'individu est guéri.

      -soit le micro-organisme n'est pas détruit et l'infection va persister. 

Il faut alors faire appel à d'autres leucocytes pour mettre en place une réponse immunitaire plus efficace que la phagocytose.

 

La phagocytose est la première réaction de défense (la première Réponse Immunitaire)à se mettre en place. Elle existe chez tous les animaux et est qualifiée d'INNÉE. Les phagocytes s'attaquent à tout élément reconnu comme étranger à l'organisme, quel qu'en soit la nature:cette Réponse Immunitaire est pour cela dite NON SPÉCIFIQUE.

 

3- La deuxième réaction de défense: plus puissante et plus ciblée.

Lorsque la phagocytose échoue, certains phagocytes vont alerter d'autres leucocytes, plus puissants, qui vont agir dans un 2ème temps, lors d'une deuxième Réponse Immunitaire.

Schéma: la deuxième réaction de défense: plus puissante et plus ciblée.

 

4- La médecine au secours de l'organisme:

Deux exemples:

    - les antibiotiques détruisent les bactéries.

    - les vaccins luttent contre tous types de micro-organismes.

Video: les vaccins

 

Le vaccin est une préparation qui contient l'agent responsable de la maladie. Mais il est rendu inoffensif évidemment: soit il est tué, soit atténué, ou alors c'est un petit fragment du micro-organisme qui est dans la préparation, ou alors c'est une partie du matériel génétique qui est injecté (exemple ARN du coronavirus).

Lorsque le vaccin est injecté, la personne reçoit donc le "micro-organisme". Elle va donc réagir à la présence de cet élément en essayant de le détruire, en mettant en place ses 2 réponses immunitaires, l'innée puis l'adaptative.
Elle va alors produire des Anticorps et des Lymphocytes "mémoire". Mais elle ne développera pas les symptômes de la maladie puisque le micro-organisme est rendu inoffensif.

Si, plus tard, la personne est contaminée par le véritable micro-organisme, alors ses anticorps et ses lymphocytes "mémoire" lui permettront de se défendre beaucoup plus vite et de gagner un temps précieux.

Remarque: les anticorps ne restent pas forcément très longtemps dans l'organisme: il est alors nécessaire de faire des rappels du vaccin.

- Fin de la leçon -